petits voiliers échoués
|

Quel type de lest choisir pour son petit voilier?

Naviguer en petit voilier, c’est profiter des plus beaux mouillages et s’approcher au plus près des côtes. Mais pour cela, il faut être équipé d’un lest permettant de naviguer avec peu d’eau, voire d’échouer le bateau. Mais comment choisir entre une dérive, une quille relevable ou encore un biquille?

L’une des principales différences, entre les différents types de voiliers, réside dans leur système de lest. Chaque type de lest a ses avantages et ses inconvénients, et sera adapté à un ou plusieurs programmes de navigation. Nous allons étudier les différentes options de quille disponibles sur le marché et voire en quoi elles sont importantes pour la performance et la stabilité de votre voilier.

Dérive

La dérive est un type de quille très répandu sur les voiliers légers et les dériveurs. Elle se compose d’une lame verticale amovible qui s’insère dans une fente ou un puits situé au centre du bateau. On parle alors de dériveur. La dérive peut être relevée ou abaissée selon les besoins de l’équipage et permet au voilier de glisser sur l’eau en minimisant la traînée. Dans le même temps, le dériveur peut venir beacher et se poser à plat. Les petits voiliers, comme le BJet ou les Blue Djinn sont des dériveurs. C’est aussi le voiliers le plus simple à transporter.

Avantages de la dérive

  • Échouage facilité : avec une dérive relevée, le voilier peut naviguer dans des eaux peu profondes ou échouer sans risquer d’endommager la coque ou la quille.
  • Manœuvrabilité améliorée : grâce à sa capacité à ajuster sa position, la dérive offre une meilleure manœuvrabilité du voilier, particulièrement dans les zones où les conditions de vent et de courant peuvent changer rapidement.

Quille sabre

La quille sabre est un type de quille qui se retrouve principalement sur les voiliers de taille moyenne à grande. Elle est constituée d’une lame droite fixe ou pivotante, généralement lestée, et s’étend verticalement sous la coque du bateau. Lorsqu’elle est relevée, la quille sabre permet au voilier de naviguer dans des eaux peu profondes ou de s’échouer plus facilement. Le First 27.7 est équipé d’une quille sabre.

Avantages de la quille sabre

  • Stabilité améliorée : en raison de son poids, la quille sabre offre une meilleure stabilité au voilier par rapport à la dérive, permettant de maintenir le cap avec plus de précision.
  • Polyvalence : la possibilité de relever ou d’abaisser la quille sabre selon les conditions de navigation offre une grande polyvalence pour le navigateur.

Quille pivotante

La quille pivotante est une variante de la quille sabre. Comme son nom l’indique, elle pivote autour d’un axe situé près de la partie avant de la quille. La quille pivotante peut être manœuvrée depuis le cockpit du voilier grâce à un système mécanique ou hydraulique. Ce choix a été largement adopté par des chantiers comme Bénéteau, avec, par exemple, les First 22 ou First 25, et plus proche de nous les Pogo ou Django.

Avantages de la quille pivotante

  • Adaptabilité : la quille pivotante permet au navigateur d’adapter rapidement sa quille aux conditions de navigation, offrant ainsi une performance optimale.
  • Gain d’espace : en position relevée, la quille pivotante libère de l’espace sous le voilier, facilitant les manœuvres dans des eaux peu profondes ou lors de l’échouage.

Dérive lestée

La dérive lestée est un type de quille qui combine les avantages de la dérive et de la quille fixe. Elle se compose d’une lame verticale lestée qui peut être abaissée ou relevée selon les besoins du navigateur. La dérive lestée offre une meilleure stabilité grâce à son poids, tout en permettant au voilier de naviguer dans des eaux peu profondes ou de s’échouer plus facilement. Le chantier Jeanneau a longtemps opté pour ce choix. Le Tonic 23 ou encore le Fantasia sont des dériveurs lestés.

Avantages de la dérive lestée

  • Stabilité : la dérive lestée offre une meilleure stabilité que la dérive simple, sans sacrifier la capacité à naviguer dans des eaux peu profondes.
  • Performance : grâce à son poids, la dérive lestée permet au voilier de maintenir le cap avec plus de précision, améliorant ainsi sa performance globale.

Biquille

Le système de biquille est constitué de deux quilles droites, parallèles et symétriques, situées de part et d’autre de la coque du voilier. Ce type de quille est fréquent sur les voiliers de croisière et les quillards. Les biquilles les plus populaires sont les Biloup ou encore les voiliers Westerly.

Avantages de la biquille

  • Stabilité latérale : en raison de leur position symétrique, les biquilles offrent une excellente stabilité latérale, réduisant ainsi le roulis du voilier.
  • Échouage facilité : avec ses deux quilles, le voilier peut s’échouer plus facilement sans risquer d’endommager sa coque ou ses quilles.

En somme, chaque système de quille présente des avantages et des inconvénients qui doivent être pris en compte lors de l’achat ou de la location d’un voilier. Il est essentiel de bien comprendre les caractéristiques de chacun pour choisir le voilier le mieux adapté à vos besoins et aux conditions de navigation que vous rencontrerez.

WaveLake
Author: WaveLake

A lire également