Découvrez le monde près de chez vous
Découvrez le monde près de chez vous

Les règles de sécurité en kayak de mer

kayak de mer

Même si la simplicité d’un kayak permet une mise en œuvre rapide et facilement, la pratique du kayak de mer nécessite un réel apprentissage afin de naviguer en toute sécurité. Et une navigation en toute sécurité permet de profiter pleinement de ce sport nautique. Alors quelles sont les règles de sécurité en kayak?

L’idéal, avant de se lance dans la pratique du kayak, est de se rapprocher d’une école, d’un club ou d’un groupe de pratiquants. cela permet de profiter d’un enseignement et d’un apprentissage de haute qualité. Mais parfois, la passion de la nature et de la mer ou des rivières, fait nous voulons nous lancer sans plus attendre dans le kayak « Sit Up ». Nous allons donc voir, ensemble, quelques règles de sécurité pour la pratique du kayak, sans oublier les conseils pratiques sur la protection du milieu marin et côtier.

Faire du kayak avec un gilet de sauvetage

La pratique du kayak en mer nécessite le port d’un gilet de sauvetage. Un gilet de flottabilité de 50N, homologué avec un marquage CE ISO/EN, est obligatoire. Dans le même temps, il devra être adapté à la pratique du kayak. Pour affiner votre choix, vérifiez au minimum qu’il soit :

  • adapté à votre taille et à votre morphologie ;
  • bien échancré sous les bras ;
  • de couleurs vives et visibles.

Porter des vêtements adaptés

Pour pratiquer le kayak en mer dans les meilleures conditions, les vêtements doivent :

  • être adaptés à votre morphologie et ne pas provoquer de frottements ;
  • protéger du froid pendant l’activité et pendant les pauses, mais aussi en cas d’immersion dans l’eau ;
  • protéger du vent et du soleil;
  • être de couleur vive pour améliorer la visibilité.

Si vous naviguez en zone de climat tempéré (température de l’eau entre 15 et 20 °C), optez pour un équipement constitué d‘une salopette en néoprène complétée d’un coupe-vent, d’un chapeau et de lunettes de soleil ainsi qu’une paire de chaussures ou de chaussons en néoprène vous permettant de marcher sur des rocher.

Matériel de sécurité à bord d’un kayak

Si tout l’équipement du kayakiste participe à sa sécurité, certains éléments y sont exclusivement dédiés. Ceux-ci servent à faciliter la survie, puis le repérage et le sauvetage du kayakiste s’il se retrouve dans une situation critique. Chaque équipement est recommandé ou obligatoire suivant que vous utilisez un engin de plage ou un navire.

équipement sécurité kayak
Copie livret du Ministère de l’Ecologie

Préparez votre navigation en kayak

Comme pour toute navigation en mer, à bord d’un voilier, une navigation en kayak se prépare. L’idée est d’anticiper les contraintes éventuelles ainsi que les éléments comme la météo ou les marées.

La vitesse moyenne d’un kayak «Sit On Top» ne dépasse pas 3 nœuds, par temps calme et par mer plate. Cette vitesse est celle d’un bon marcheur. Mais dès que le vent atteint une force de 3 Beaufort (15 km / h), le néophyte ne dépassera pas une vitesse de 2 nœuds, face au vent. Il faudra ensuite plus d’une heure pour rejoindre un refuge à 2 milles marins (moins de 4 km). Sachez également qu’un canoéiste débutant utilise deux fois plus d’énergie qu’un canoéiste expérimenté et que cette différence augmente avec le vent.

L’expérience montre que la navigation, en flottille ou en groupe, augmente la capacité à s’entraider et préserve l’autonomie des canoéistes. Que vous naviguiez en groupe ou seul, assurez-vous de pouvoir remonter à bord de votre kayak, en cas de soucis. dans le même temps, assurez-vous d’avoir quelqu’un, à terre, qui connait votre programme.

Cette personne doit être informée du programme de navigation et être capable d’interpréter les signes d’une situation anormale pouvant indiquer un danger (retard, changements météorologiques, perte de contact visuel ou sonore). Il doit pouvoir appeler CROSS si nécessaire (voir la rubrique Urgence à la fin de ce document).

Respect de l’environnement

Enfin, respectez votre terrain de jeu, respectez l’environnement. La mer est un environnement fragile. Rapportez avec vous tous les déchets que vous avez créés(repas, mégots, sacs plastiques…). Le plastique est une source de pollution. Pensez-y ! Rien de ce que j’apporte lors de ma sortie ne doit rester là où je me balade.

Pour la pêche de loisirs, conformez-vous à la réglementation nationale sur les tailles minimales des captures et sur leur marquage (arrêté du 26 octobre 2012 et arrêté du 17 mai 2011). Enfin, naviguez à distance des espèces protégées, notamment les mammifères (cétacés, phoques), les tortues et les oiseaux marins.

wavelake.fr, et des tiers selectionnés, notamment des partenaires publicitaires, utilisent des cookies ou des technologies similaires. Les cookies nous permettent d’accéder à, d’analyser et de stocker des informations telles que les caractéristiques de votre terminal ainsi que certaines données personnelles (par exemple : adresses IP, données de navigation, d’utilisation ou de géolocalisation, identifiants uniques).

Ces données sont traitées aux fins suivantes : analyse et amélioration de l’expérience utilisateur et/ou de notre offre de contenus, produits et services, mesure et analyse d’audience, interaction avec les réseaux sociaux, affichage de publicités et contenus personnalisés, mesure de performance et d’attractivité des publicités et du contenu.
Accepter
Refuser